la plus belle route du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  tof le Lun 15 Juin 2009 - 10:49













Un seul nuage est dans le ciel, le compte était facile. Une bonne sieste s’impose et ensuite le convoi me rejoins pour filer sur Coire a allure normal. A aucun moment du week-end il n’y a eu de gros excès, j’irais presque a dire pour ma part que les petits excès se comptent sur les doigts d’une main.



Après Coire, on descend pour rejoindre Tiefencastel. On fait une halte pour prendre des glaces et quelques photos :



































avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 37
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  tof le Lun 15 Juin 2009 - 10:50













Il y a eu un moment d’égarement puisqu’une confusion pour aller sur Davos le jour même est venue. J’avais préparé des cartes routières détaillées que j’avais envoyé aux parcipants par la poste, je connaissais la route par cœur. On a fait une bonne discussion et finalement la décision de rejoindre St-Moritz a été prise, comme sur le trajet originel.

Je prends la tête du convoi ou j’envoi un peu la sauce. Personne ne suit. Certaines fois je dois m’arrêter pour attendre les autres voitures, mais je vois que le rythme s’accélère un peu ce qui permet de lâcher un peu les poneys, pouvant se défouler librement.



L’arrivée sur St-Moritz se fait tranquillement, l’hôtel à quelques kilomètres du centre est situé sur la commune de Celerina. C’est un bon choix d’hôtel, 4 étoiles, fort sympathique avec une belle vue sur les rochers.















Apres un difficile parcage des voitures on va prendre possession des chambres. Je viens de faire pour cette première journée 435 kilomètres. J’aime bien ce coté vieillot neuf, très bien restauré .La chambre est spacieuse et une pièce indépendante, la salle d’eau, marbrée au sol, une grande baignoire, du sel de bain et un panier garni de produits sont à disposition.



La chambre avec télé écran plat, double lit donne un bel aspect. Pas le temps de trainer, il est plus de 20h00 et le rdv pour le repas est donné une heure plus tard.



Le repas remplit les estomacs mis a mal par cette après-midi bien longue. Les plats proposés par le menu donnent envie, pas besoin de se faire prier. Je constate que les tarifs restent corrects pour ce type d’hôtel, surtout dans le pays ou les tarifs Neuchâtelois ont une tendance à l’inflation.

C’est logiquement que les conversations du repas s’axent autour des voitures.

Après le repas, j’en profite pour régler mon turbo, il a une valeur trop grande et est resté bloqué une fois en poussant fort. Je réduis la fuite pour réduire sa pression. Le système de fuite au turbo est utilisé depuis son invention, il suffit de mettre une fuite pour que son debimetre capte moins de passe et donc augment la pression. Attention toutefois a ne pas avoir une trop grande fuite car le turbo, ne pouvant plus compenser, fonctionne tout le temps et casse. Je garde dans ce cas, une fuite standard, auquel je rajoute un nouveau tube avec une fuite plus petite. De cette façon, le travail se fait en sécurité. Merci a Isa pour le couteau Suisse.



La nuit se passe sans encombre mais des personnes font du bruit devant l’hôtel à 5h00 ce qui me réveille et je ferme la fenêtre. Apparemment, je ne suis pas le seul a être réveillé. Un beau buffet de petit-déjeuner nous attend. Apres un copieux repas, on grimpe en voiture et on part. Heureusement que l’on discute pression de turbo pour finir sur le niveau d’huile et s’apercevoir que le niveau de la 968 est bien bas. Quelques kilomètres plus loin, certains font le plein et d’autres mettent de l’huile. Personnellement, l’appétit de la golf étant minime comparé aux voitures présentes, je n’ai pas besoin de remettre du précieux liquide. J’avais prévu deux jerricanes de 5 litres chacun en prevision de réapprovisionnement. On s’élance vers le Bernina et une petite pause photo s’impose ! Il y a un joli petit lac et une vue de l’autre versant a couper le souffle.







Deux kilomètres plus loin, il est temps de tourner a gauche pour prendre la direction de Livigno. Livigno a la particularité d’être une zone France sans taxes. J’ouvre toujours le convoi et je decide alors de mettre une vitesse très réduite pour prendre le temps de profiter du paysage autour de nous. C’est absolument splendide.
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 37
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  tof le Lun 15 Juin 2009 - 10:51









On passe Livigno et on grimpe un nouveau col. Le Foscagno a plus de 3050 mètres. Je vous laisse imaginer la descente ensuite. Les freins sont mis a rude epreuve. C’est amusant, on passe de Suisse à Italie et inversement pour finir en Italie.



On effectue une pause a 11h30 sur Pecce, ca permet de faire des courses au petit « supermecato » et de prendre l’apéro tous ensemble sur une terrasse, face a l’église du village. Celle-ci nous octroi d’un long carillon bien mélodieux.

On discute, on discute mais une chose est dans la tête de tous : le Stelvio. On sent bien que le but est proche, pas loin de nous.



Effectivement, quelques kilomètres plus loin, la bifurcation « passo del Stelvio » est inscrite. La voila enfin ! Nous y sommes !

Derrière moi je sens les moteurs prêts a bondir sur la golf. Je lance la cavalerie, la m3 de falcon me suite avec la z4, la 968 et la m3 des parents en fin de convoi. Je donne un bon rythme au convoi même si madame a coté n’est pas rassurée. Je n’avais pas envoyé comme ca depuis le debut du week-end. Falcon est bien derrière. Il n’y a que sur les relances que la golf prends un peu d’avance mais le v6 me repends assez vite. Un peu plus haut, on passe dans des mini tunnels. Il s’agit de tunnels dont la longueur est de 20 mètres et la largeur fait deux voitures, juste suffisant pour se croiser. Je remets le convoi en roulage très lent car les passages sont etroits et difficile en visibilité. Lors d’un passage de tunnel, une cascade jailli et laisse couler l’eau sur la route. Je n’imagine pas la douche dans la 968….

Encore un petit kilomètre et l’on fait une pause photo rapide car l’on voit passer la z4 et la m3 grise.



Devant nous se dresse le Stelvio.











Une montagne, un truc immense. On est à 900 mètres et le haut se trouve a 3046 mètres. La montée se fait avec des virages plus large que la descente. Chaque virage porte un nom, celui d’un cycliste décédé.















A ce titre, on a croisé beaucoup de courageux cyclistes, une pensée pour eux. Il y avait énormément de circulation comme lors d’une veille de vacances, des vélos, des motos par centaines – par salves de 20 à 30 motards – des caravanes, des camping-cars, des voitures et les fameux anglais avec leurs voitures peinturlurés.
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 37
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  tof le Lun 15 Juin 2009 - 10:53

Les virages sont numérotés, c’est avec facilité que la montée se fait en 29 virages pour la première partie.

Un faux plat fait guise d’interlude avec la seconde montée. Là c’est déjà bien moins étroit et moins haut.























En haut, c’est plein de monde, on passe au pas, et encore…. Il y a des boissons, des stands, c’est a craquer. Tellement de monde que l’on n’a pas pu faire un stop photo. Il a fallu attendre deux virages plus bas pour avoir une places suffisamment grande pour y mettre les 6 voitures.











La descente. Comment dire. Un manège forain serait du pipi de chat comparé au Stelvio. Le Stelvio, faut le vivre, pas le voir en photo. La descente, c’est 49 virages très étroits dont certains doivent être passés en fond de butée de volant pour passer pil-poil contre le mur opposé.











Le point de vue est absolument fabuleux et fantastique.







Quand l’on voit la photo jusqu’en bas aux sapins on pourrait dire que c’est facile sauf que la partie obscure est cachée. La partie visible en photo compte seulement 10 des 49 virages de la descente. C’est a ce moment précis que l’on voit si votre voiture a des freins. Ici pas de fioriture, que du concret, pas de paroles mais des actes. Au vu de la circulation, j’ai préféré ne pas mettre les gaz et couler en seconde avec des freinages répétitifs pour ne pas dépasser le 60km/h. Il faut une concentration permanente, certains n’ont pas vus qu’il y avait les numérotations de virages.
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 37
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  gaeru le Jeu 18 Juin 2009 - 16:59

Eh ben ... Je t'envie ... ! =) Et la route a l'air en effet la plus belle du monde ^^
avatar
gaeru

Nombre de messages : 619
Age : 39
Points : 43
Date d'inscription : 04/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  tof le Dim 21 Juin 2009 - 10:29

c'est fabuleux, a vivre une fois dans sa vie comme Lourdes
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 37
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  Optimus03 le Lun 22 Juin 2009 - 7:46

Salut,

Superbe tout ça. cheers cheers cheers
avatar
Optimus03

Nombre de messages : 415
Points : 96
Date d'inscription : 26/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  tof le Mar 23 Juin 2009 - 10:54

merci boulet, tu deviens quoi toi ?
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 37
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: la plus belle route du monde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum