Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  tof le Ven 6 Oct 2006 - 22:43

Les enceintes : le maillon essentiel

L'enceinte, rappelons-le, est certainement l'élément clé de toute installation, aussi bien hi-fi que home cinéma.

C'est aussi, souvent, le poste au coût le plus élevé. Le home cinéma n'a rien fait pour arranger les choses en imposant d'avoir, non plus deux, mais cinq à sept enceintes et un, voire deux caissons de basse (subwoofer).

Le choix d'une enceinte, aujourd'hui, reste encore un acte délicat malgré les énormes progrès faits par les constructeurs pour améliorer la qualité tout en baissant le prix de vente.

De plus, de très nombreux précepts vieux et souvent erronés circulent et désinforment le client déjà perdu depuis longtemps dans les offres des marques et leurs références toujours plus nombreuses.

Les principes de base.
Hi-fi et home cinéma
Déjà, lors de la toute puissante "hi-fi", il était souvent gênant d'avoir à placer une paire de gros haut-parleurs. Aujourd'hui, le dolby digital ou le DTS proposant un traitement multi-canaux de qualité, il devient nécessaire d'ajouter à ces enceintes dites "principales", une enceinte centrale, deux, trois ou quatre enceintes arrières (surround) et un subwoofer dédié uniquement à la retranscription des basses fréquences. La taille de l'enceinte devient alors primordiale. Hormis pour les personnes capables de dédier une pièce entière de leur résidence au home cinéma, il est difficile de placer cinq colonnes d'un mètre de haut dans son salon (que dire dans le cas du 7.1 et son cortège de colonnes supplémentaires ?). Dès lors qu'on attache un peu d'importance à la décoration de son chez soi ou que la taille de la pièce n'est pas colossale, pas question d'envisager une solution basée sur un sublime ensemble de cinq colonnes même si celles-ci sont habillées de loupe d'orme avec des haut-parleurs dorés à l'or fin. Vient alors la solution des enceintes "bibliothèque". Sans rentrer dans l'éternel débat du : "les grosses sont mieux que les petites". Il faut toutefois noter quelques points.

Lorsque l'écoute n'était basée que sur la stéréo, une grande enceinte avait le plus souvent l'avantage sur une petite. Le signal audio, envoyé dans sa totalité par l'ampli aux enceintes, nécessitait que celles-ci soient capables de descendre très bas tout en montant très haut avec le moins de distorsion possible et surtout un bon équilibre entre les différentes fréquences. Le problème est légèrement différent aujourd'hui avec les amplis home cinéma. En effet, ceux-ci coupent le signal en deux dans de très nombreux cas. Une partie du signal audio (les basses fréquences) est envoyée au subwoofer alors que le médium et les aigus sont dirigés vers les enceintes. Celles-ci n'ont alors, presque plus à gérer le problème de descendre très bas.

Le grave
C'est un vrai problème de descendre bas pour une enceinte. Pour générer un bon grave, il faut trois choses importantes. Une grande membrane de haut-parleur, une grande excursion de cette membrane et enfin de la puissance pour créer cette excursion. En modulant ces trois paramètres, on arrive à des résultats similaires. (Exemple : une très grande membrane (38 cm) avec une petite excursion et un ampli de puissance moyenne donnera un grave équivalent à une petite membrane (16 cm) capable d'excursions immenses et équipée d'un ampli très puissant. J'omets volontairement dans cet exemple l'aspect de la distorsion). Mais, qui dit haut-parleur de grand diamètre dit grosse enceinte.

En plus du fait qu'il est plus simple de faire entrer un hp de 38 cm de diamètre dans une enceinte de 50x50x100 cm que dans une petite boîte, intervient le facteur de charge. Un haut parleur de grave doit pour bien travailler, avoir une charge accordée à sa taille pour retranscrire "proprement" du grave (c'est à dire sans distorsion). On appelle charge, l'espace intérieur (volume d'air) de l'enceinte consacré au grave permettant de compenser la dépression / compression créée par la membrane lors de l'excursion / incursion. On peut détourner ce phénomène par le biais du système surnommé bass-reflex. Ce système réduit la taille nécessaire de la charge en utilisant un trou dans l'enceinte, nommé "évent" permettant de compenser dans un volume plus réduit le phénomène de pression /dépression. On a donc, soit une enceinte dite "bass-reflex", soit une enceinte close.

Les voies
En plus de sa taille, une enceinte se détermine par son nombre de voies.

On appelle "voie" la bande de fréquence allouée à un haut-parleur.

On demande en général à une enceinte de reproduire des fréquences allant de 20 Hz à 20 000 Hz (dans l'idéal). Aucun haut-parleur (à part de rares et onéreux HP large bande, NDLR.) n'étant capable de reproduire toutes ces fréquences au mieux à lui seul, on attribue une portion de ces fréquences à plusieurs haut-parleurs (au sein de la même enceintes), plus à même de remplir ce rôle. (exemple dans le cas d'une enceinte "trois voies" classique : la bande fréquence allant de 20 à 150 Hz est confiée au haut-parleur de grave, celle de 150 Hz à 4000 Hz au médium et enfin, celle allant de 4000 Hz à 20 000 Hz au tweeter. Bien sûr, la coupure entre ces bandes n'est pas aussi nette. On a toujours un léger recouvrement des fréquences produites par les haut-parleurs).

Le filtre est l'élément électronique chargé de définir ces bandes de fréquence et la vitesse d'atténuation des zones de recouvrement. Il se trouve dans l'enceinte, derrière le bornier sur lequel se branche le câble venant de l'ampli.

Revenons aux voies. Le nombre de celles-ci n'est en aucun cas un élément permettant de faire son choix. En effet, plus le nombre de voies est important, plus le signal est confié à des haut-parleurs spécialisés pour la reproduction des fréquences choisies par le filtre. Donc, gage de qualité. Mais l'augmentation du nombre d'hps augmente aussi la difficulté du constructeur à régler une bonne mise en phase de tous ces haut-parleurs. Intervient aussi le problème de la réponse impulsionnelle. (C'est le calcul du temps de "démarrage" de tous les haut-parleurs pour une excursion / incursion jusqu'à son arrêt complet après une brève impulsion). Et là, moins il y a de haut-parleurs, plus il est facile d'avoir une réponse courte et une mise en phase optimales. Petite précision : une enceinte trois voies peut avoir trois, quatre, ou cinq haut-parleurs. En effet, une voie peut "commander" plusieurs hps.

Les enceintes les plus courantes sont des deux ou trois voies. Avec de deux, trois ou quatre hps chacune.

Le rendement
Cette information, souvent omise par les vendeurs donne une indication précieuse. Le rendement est le volume sonore restitué par l'enceinte (exprimé en décibels) mesuré à une distance d'un mètre lorsque celle-ci reçoit un signal d'un watt.

Le plus souvent, la moyenne se situe autour de 88 dB. Les valeurs allant de 83 pour les petites enceintes à 105 dB pour les enceintes à haut rendement. Cette information est précieuse et vient contredire l'idée qu'il faut une petite enceinte lorsqu'on a un ampli peu puissant. Plus l'enceinte a un rendement faible, plus elle nécessitera une amplification solide, alors qu'une enceinte à haut rendement (autour de 100 dB) peut se contenter d'un ampli de très faible puissance. Exemple : une petite enceinte ayant un rendement de 84 dB imposera un ampli de 64 watts pour donner un volume sonore équivalent à une grande enceinte de 96 dB de rendement alimentée par un ampli de 8 watts.

Le bornier
Il est l'un des éléments souvent oublié dans le choix d'une enceinte.

Même si son rôle n'est pas majeur dans la reproduction du son, il ne faut pas négliger sa qualité. Il existe de nombreux types de borniers : les systèmes à guillotine, vissant, pour fiches bananes, pour fourches, etc. (un bornier peut cumuler plusieurs types de ces systèmes. Il peut être vissant, et accepter les bananes et les fourches.) Disons pour simplifier les choses, qu'il est conseillé d'éviter les systèmes à pince (ou guillotine) dont le serrage du câble n'est pas fiable et qu'un simple mouvement peut débrancher. Privilégiez ceux qui sont vissant. (Une mention particulière pour les fiches bananes que je conseille… Pour leur aspect pratique lorsqu'il s'agit de brancher et débrancher souvent les enceintes ou si celles-ci se trouvent dans des endroits peu accessibles. Mais c'est surtout à l'arrière de l'ampli, que l'usage de prises "bananes" est le plus conseillé. Il suffit pour ça de retirer le petit cache se trouvant sur le bornier vissant. La prise banane s'enfiche dans le trou laissé par le capuchon… Plus besoin de serrer le câble : le contact est optimal.)

L'ébénisterie
Pièce maîtresse, elle assure de très nombreuses fonctions.

En premier lieu, on l'oublie souvent, mais une enceinte est un instrument de musique.

Sa conception et la qualité des matériaux se doivent d'être de qualité.

C'est ça qui fera, entre autres, qu'une enceinte sonne bien.

La seconde fonction est celle de tenir debout. Rien n'est pire qu'une enceinte mal proportionnée dont l'équilibre est instable (cette instabilité provoque de gros problèmes dans la réponse impulsionnelle, puisque l'enceinte bouge autant que le hp. Modifiant grandement le son puisque la membrane perd sa référence spatiale à cause des mouvements parasites de la caisse).

Vient enfin la part la plus subjective et souvent malheureusement le seul élément déterminant le choix final… le design.

Là, c'est tellement propre à chacun qu'il est impossible de conseiller quoi que ce soit.

Disons seulement qu'au fil du temps, presque toutes les formes possibles ont été employées. Ainsi qu'un très grand nombre de matériaux.

La forme la plus classique reste le parallélépipède, mais il existe aussi des enceintes rondes, triangulaires, tubulaires, en ogive, en forme de nautile, de crosne, de réacteur, de barbapapa, etc.

Pour les matériaux, les ingénieurs acousticiens ou les designers ont fait aussi preuve d'imagination. La matière la plus utilisée reste le bois. Rarement massif, il est le plus souvent employé sous sa forme la moins noble… En sciure. Mélangée à de la résine, on obtient un matériau très résistant au temps et surtout à l'humidité. Mais on peut trouver aussi comme élément de base d'une enceinte : de l'acier, de l'aluminium, du verre, de la pierre, du carton, des matériaux composites comme le carbone tressé ou le kevlar ou simplement du plastique injecté. Chacun apportant son cortège de qualités et de défauts. (La nouille fraîche ayant été écartée rapidement par les constructeurs pour sa faible résistance à l'eau.)

L'art des constructeurs repose sur leur capacité à allier un beau design et des matériaux variés tout en obtenant une sonorité de qualité.

Comment choisir ?
En premier lieu, et l'on ne le répètera jamais assez… IL FAUT ECOUTER !

Prendre le temps d'écumer les auditoriums avec SES disques et écouter, écouter, écouter…

L'enceinte étant l'élément majeur de toute installation, ne pas rogner sur ce poste financier. Une enceinte reste dix ans, vingt ans sans problème si on est soigneux. Elle doit être considérée comme un achat à long terme. Contrairement à l'électronique (sauf un ampli de puissance qui dure autant qu'un hp).

Si le manque de place est un souci, tournez-vous sans hésiter vers des enceintes de type "bibliothèque". Ne soyez pas rebuté par leur taille, elles sonnent souvent très bien. Elles nécessitent souvent un ampli un peu plus puissant à cause d'un rendement faible, mais avec les amplis A/V d'aujourd'hui, ce n'est plus un problème. De plus, elles coûtent souvent beaucoup moins cher et permettent d'investir plus dans un très bon caisson de basse.

Si vous devez les placer près des murs, tournez-vous vers des enceintes bass-reflex avec l'évent devant. (Il est rare qu'une enceinte avec évent arrière sonne bien contre un mur)

Restez au sein d'une même marque (encore mieux, dans la même gamme) si vous devez acheter cinq ou sept enceintes… Ça permet de garder une sonorité homogène, indispensable à la restitution efficace d'un champ sonore. Si vous ajoutez à un ensemble que vous avez déjà, trouvez un modèle dont la sonorité est la plus proche possible. Soit dans la même marque, ou si elle n'existe plus, chez un constructeur ayant un son similaire.

Dans le cas d'une installation 5.1 ou 7.1, l'utilisation de cinq ou sept enceintes identiques est un choix judicieux.

Dans le cas de l'enceinte centrale... Si vous prenez un modèle spécifique, soyez attentif à la qualité du blindage. En particulier si elle doit se trouver sur ou sous la TV.

Soyez encore plus vigilant dans le cas de l'utilisation d'une enceinte classique comme centrale… étant rarement blindée, elle risque d'endommager votre téléviseur.

Les enceintes surround proposent depuis quelques années plusieurs types d'architectures : classique, bipolaire, dipolaire. Les enceintes bipolaires et dipolaires ont vu le jour lors du développement du Dolby ProLogic. Elles permettaient d'augmenter la sensation d'enveloppement de la scène sonore arrière (qui était alors mono). Aujourd'hui, avec l'arrivée du 7.1 et même du 5.1, l'utilité est moindre. Malgré tout, ne les écartez pas d'emblée. Même si elles sont souvent plus chères, elles peuvent donner des résultats exceptionnels dans les grandes pièces ou les salles en longueur. à écouter attentivement avant de faire son choix.

Si vous vous tournez vers des enceintes compactes pour les accrocher au mur, faites très attention à la qualité de fixation. L'enceinte doit être solidement arrimée. Aucun mouvement parasite ne doit gêner le travail des haut-parleurs. De même, si vous achetez des pieds-supports, choisissez les très stables. évitez les pieds trop hauts. N'hésitez pas à lester le pied avec du sable ou une plaque d'acier si c'est possible et utilisez de l'adhésif (scotch double face, patafix, blutak) entre l'enceinte et le pied pour absorber toute vibration.

L'emploi de pointes sous les enceintes est assez intéressant. Nombreuses sont les enceintes livrées avec, si ce n'est pas le cas, on trouve des modèles abordable un peu partout. Pensez simplement à poser ces pointes (et l'enceinte qui se trouve au dessus) sur une matière très dure. Une pièce de monnaie faisant très bien l'affaire. Une pointe n'a pas vocation à être plantée dans le sol (parquet, tapis, carrelage etc…). Elle est là pour optimiser le contact avec le sol et dissiper les vibrations du coffret.

Si vous avez d'autres infos a rajouter n'hésitez pas.
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 38
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  infinity le Dim 8 Oct 2006 - 4:20

avatar
infinity

Nombre de messages : 878
Age : 56
Points : 6
Date d'inscription : 07/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  tof le Dim 8 Oct 2006 - 9:52

coucou, ça aurait été mieux de faire un nouveau sujet en partie installation que de répondre a la suite d'une fiche conseil :-)
dis moi si tu veux que je deplace

sinon bonne install, c'est du DIY ?
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 38
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  yanau88 le Dim 8 Oct 2006 - 16:55

infinity09 a écrit:voici mon installation:

http://www.le-homecinema.com/installations/detail224.html

afro
Y a un topic adéquate pour les installs,sur ce poste c'est pas le sujet.
Merci (modéré par yanau88).

_________________
Plasma Pioneer PDP-LX 5090H + Pioneer BD320 + Sony BD370 + C+/Csat HD + DD ... Plasma Samsung 42A466 TNT SD/HD + BD 35 + PS3 ... Blu Ray 102 .
avatar
yanau88
Modérateur

Nombre de messages : 1713
Age : 62
Points : 34
Date d'inscription : 25/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  TAU le Mer 1 Oct 2008 - 1:58

Bonsoir à tous,

C'est vraiment le post que je cherchais, enfin je crois... Cool

Je suis dans le HC depuis maintenant un peu plus de 2 ans, autant dire que je suis un débutant. D'ailleurs c'est ici que j'ai commencé à apprendre : cf. topic "secret du son dévoilé"Rolling Eyes Twisted Evil
Depuis, il y a eu une bonne évolution dans, non pas ma connaissance du sujet qui reste toujours proche du néant bien que j'y travaille, mais dans mon installation qui avance progressivement. N'étant pas fortuné et voulant du bon matériel, je me constitue mon système progressivement. Arrow Un système de bonne facture, avec l'aide de la critique et de mes oreilles. Encore que, là encore mon éducation reste certainement encore à faire.

Mon matériel : ampli Onkyo 875, JBL E90. Prochainement : achat enceinte centrale et/ou enceintes arrières JBL, les E30 en particulier. Pour le subwoofer, avec ces E 90, je n'en ai vraiment pas besoin. Pourtant ce n'est pas l'envie qui me manque, en particulier les JBL ES 250 P. En ce qui concerne les E90, elles faisaient l'unanimité de la presse spécialisée, je comprends maintenant pourquoi tant dans le haut que dans le bas du spectre. Bref, satisfait des E90. Il ne reste plus qu'à y ajouter les autres éléments de la même marque pour une excellente cohérence/coloration sonore.

Oui mais voilà, dans cette gamme E, la qualité varie d'un élément à l'autre. Et les JBL EC 25, l'enceinte centrale, ne semble pas à la hauteur des colonnes et des E30 surr. Back. La critique lui trouvait, à leur sortie, un manque de directivité pour ne pas dire une "directivité" médiocre et une "vibration coffret" moyenne. Ce qui m'a poussé vers les autres modèles de la même marque. Mais d'après ce que j'ai pu lire les EC de cette excellente marque semble être leur talon d'achile. Les autres modèles de la série E ont le même problème d'enc. centrale tant les E60 que les E80. Pour les modèles récents (ES), pas encore pu lire de critiques.

Donc face au problème, je me suis tourné, pour la centrale en particulier, vers d'autres marques. Un modèle semble correspondre parfaitement à mes attentes : les JM LaB Chorus CC700 S. Elle excelle dans tous les domaines et en particulier là où se noie l'EC 25 JBL de la serie E.

Mais, et là est mon interrogation, qu'en sera-t-il de cette association colonnes JBL E90 à JM LaB ?

Y-a-t-il des associations d'enceintes, comme l'association enceinte/ampli, à éviter à cause de leur différence de tonalité?

Et les JM Lab ont-elles une coloration sonore différente des JBL ?

Merci par avance

TAU

Nombre de messages : 25
Age : 54
Points : 0
Date d'inscription : 27/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  tof le Mer 1 Oct 2008 - 8:11

oui alors ta question est très bonne est mérite d'être débattue.
je t'ai répondu dans le sujet de l'enceinte centrale.

en tout cas, cela fait plaisir que des gens lisent les fiches du forum, elles sont là pour aider, justement.
avatar
tof

Nombre de messages : 3384
Age : 38
Points : 841
Date d'inscription : 19/05/2006

http://www.passionduson.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Associations ampli / enceintes accoustiques

Message  grenault le Ven 30 Juil 2010 - 16:42

Bonjour,

Je voulais ajouter un point essentiel dans le choix de ses enceintes acoustiques :

http://www.grenault.net/couples.htm

Guy

grenault

Nombre de messages : 8
Points : 10
Date d'inscription : 30/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  RiTon le Ven 30 Juil 2010 - 19:37

Bon lien
avatar
RiTon

Nombre de messages : 2697
Age : 51
Points : 377
Date d'inscription : 06/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  vnctdj le Sam 18 Fév 2012 - 23:16

Un grand merci à tof pour cette fiche conseil très détaillée ! Wink
avatar
vnctdj

Nombre de messages : 7
Age : 23
Points : 11
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir ces enceintes [fiche conseil]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum